tatouage-huiles essentielles
Cosmétique

Tatouage et huiles essentielles

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Faire cicatriser son tatouage avec des huiles essentielles, bonne ou mauvaise idée ? Les huiles essentielles ont-elles un rôle à jouer avec nos tatouages ? En bonne “addict” aux tatouages, j’ai eu l’occasion de tester à peu près toutes les méthodes pour m’assurer une bonne cicatrisation et ce sur beaucoup d’endroits de mon corps. De la crème Bepanthen, conseillée par une majorité de tatoueurs et approuvée par de nombreux tatoués, à la douche d’eau bouillante pour activer la cicatrisation, en passant par les baumes naturels tout prêts et les huiles végétales avec ou sans huiles essentielles. Vous avez confiance dans les bienfaits des plantes ? Vous êtes un peu aventurière et soucieuse d’utiliser des produits naturels ? La suite peut vous intéresser…

Gardez à l’esprit que nous sommes tous unique et que notre organisme peut avoir des réactions différentes en fonction de notre type de peau, des encres utilisées, de la technique de tatouage ou encore de l’endroit du corps qui est piqué. Les conseils de votre tatoueur pour le soin de votre tatouage restent indispensables et des plus sécures, testés et approuvés par une majorité de tatoués. Mais si comme moi, vous restez campé sur vos positions et voulez quand même tenter une alternative naturelle, je vous livre ici mes expériences personnelles combinées à mes connaissances sur les huiles essentielles. 

LA BONNE HUILE ESSENTIELLE POUR MES TATOUAGES

Préparer ma peau avant le tatouage

L’huile essentielle de Camomille romaine (noble) détend les tissus de la peau et la prépare au tatouage.

Diluer 4 gouttes d’huile essentielle de Camomille romaine dans 70 gouttes d’huile végétale au choix ci-dessous et appliquer 2 fois par jours sur la zone qui va être tatouée sur les 3 jours précédents le rendez-vous.

Me détendre avant, pendant et après le tatouage

L’huile essentielle de Lavande officinale (vraie) calme le stress, apaise, rassure, décontracte

L’huile essentielle de Camomille romaine (noble) calme les peurs, renforce la confiance, libère les tensions

En olfaction avant, pendant et après le tatouage pour se détendre et se relaxer. Plus le stress est présent, plus les muscles sont tendus et plus ça fait mal ! Sentir directement le flacon ou mettre une goutte sur un mouchoir. Vous pouvez aussi mettre une goutte d’huile essentielle de Camomille noble sur l’intérieur de vos poignets juste avant de vous faire tatouer.

Faire cicatriser mon tatouage

L’huile essentielle de Lavande officinale (vraie) est antalgique, décontractante, cicatrisante

Huile essentielle - Bois de rose

L’huile essentielle de Bois de rose est anti-infectieuse, cicatrisante

Ma préparation :

(pour 30 ml)

  • 30 ml* d’huile végétale (au choix ci-dessous)
  • 20 gouttes d’huile essentielles de lavande officinale (vraie)
  • 20 gouttes d’huile essentielle de Bois de rose

*préparez directement votre synergie dans le flacon de l’huile végétale 30 ml, dans ce cas appliquer un peu d’huile sur vous pour vider très légèrement le flacon et laisser la place des 40 gouttes d’huiles essentielles que vous allez ajouter.

A appliquer pendant :

  • 5 jours : 3 fois par jour
  • 3 jours : 2 fois par jour + 1 application d’huile végétale seule 
  • 2  jours : 1 fois par jour + 2 applications d’huile végétale seule 
  • Les 2 à 3 semaines suivantes : 1 fois par semaine en alternance quotidienne avec votre huile végétale ou baume de soin

Les huiles essentielles ne sont pas indispensables pour la cicatrisation de votre tatouage,  elles peuvent apporter un plus sur les premiers jours pour apaiser la douleur, calmer la sensation de chaleur et soulager les démangeaisons et sur les suivants pour régénérer la peau. 

Ne jamais mettre une huile essentielle pure sur un tatouage, toujours la diluer dans une huile végétale, seule ou en synergie. La recette ci-dessus tient compte des pourcentages de dilutions recommandés pour une utilisation cutanée. Il est inutile et non recommandé de mettre plus d’huile essentielle. 

Entretenir mon tatouage

Pas besoin d’huiles essentielles, une huile végétale suffit. Il existe des baumes de soins spécial tatouage tout prêts entièrement naturels à base de beurre de karité, d’huile de coco avec ou sans huile essentielles qui sont très bien aussi. 

LA BONNE HUILE VÉGÉTALE POUR MON TATOUAGE

Huiles végétales de :

Calophylle : régénérante, adoucissante, cicatrisante, assouplissante

Coco : calmante, apaisante, protectrice, nourrissante, réparatrice

Nigelle : adoucissante, cicatrisante, assouplissante, régénérante, hydratante, revitalisante

Argan : régénératrice, réparatrice, cicatrisante, nourrissante

Avocat : régénérante, restructurante de l’épiderme, émolliente, assouplissante

Baobab : nourrissante, hydratante, apaisante, régénérante

Macadamia : cicatrisante, apaisante, nourrissante, restructurante, réparatrice

Choisissez des huiles végétales assez grasses, évitez les huiles végétales au toucher sec et à la pénétration rapide comme l’huile végétale de noisette ou de noyaux d’abricot. Les propriétés des huiles végétales mises en avant sont celles en liens avec le soin des tatouages, elles ont bien sûr d’autres propriétés, à découvrir dans les articles “monographie huile végétale” qui leurs sont consacrés.

LES CONSEILS DE SOINS POUR MON TATOUAGE

Laisser le temps à la cicatrisation

C’est un processus naturel de l’organisme. Les premières croûtes apparaissent généralement 2 à 3 jours après le tatouage. Elles peuvent être plus ou moins importantes en fonction du motif, du trait, de la taille, de l’aiguille utilisée, de la peau et de l’endroit du tatouage. Généralement la cicatrisation totale prends 3 semaines pour un tatouage de taille moyenne. 

Nettoyer son tatouage tous les jours

Pendant les 2 à 3 semaines de cicatrisation, il est faut nettoyer quotidiennement son tatouage sous la douche avec un savon doux au ph neutre. Le sécher ensuite avec un mouchoir en papier ou une serviette éponge propre (sans bouloche), à changer à chaque fois, sans frotter en tapotant délicatement.

Appliquer un corps gras 3 fois /jour

Ici votre préparation 3 fois par jour minimum. Moins grasse et lourde qu’une crème de type Bepanthen, il est important de ne pas zapper ces 3 applications. Il faut garder son tatouage hydraté et souple, croûtes comprises, tout au long de la journée. Si la peau se dessèche trop vite, les croûtes vont tirées et se soulever prématurément par endroit en emportant de l’encre, ce qui risque d’abîmer les traits et les couleurs du tatouage.  

Ne pas gratter, ni enlever les croûtes

Les croûtes, les démangeaisons, la peau qui pèle font partis du processus de cicatrisation. Il ne faut pas gratter, ni enlever les croûtes sous peine d’abîmer son tatouage et de se retrouver avec des manques d’encres à certains endroits. Si les démangeaisons sont insupportables, tapotez légèrement avec le dos de la main et appliquez votre préparation en massage doux. Une fois les croûtes tombées, le tatouage va peler, des morceaux de peau mêlés à de l’encre vont s’évacuer. C’est normal, comme pour les croûtes, il ne faut rien forcer et ne pas tirer dessus. En appliquant votre préparation vous pouvez masser délicatement ce qui va décoller doucement ces petits morceaux de peau. Ce n’est pas le meilleurs moment, vous allez retrouver des petits lambeaux de peau colorés un peu partout, dans vos drap, sur vos vêtements… mais heureusement c’est l’affaire de quelques jours. 

Eviter les bains prolongés

Pendant toute la cicatrisation, il faut éviter les bains prolongés. La douche quotidienne n’est pas un souci, ce qu’il faut éviter c’est le ramollissement des croûtes et les agents infectieux ou les produits agressifs que pourrait contenir l’eau de mer, de rivière ou de piscine. 

Avoir les mains propres

Toujours s’assurer d’avoir les mains propres avant de toucher son tatouage pour éviter une infection. Pas vraiment sympa en période de cicatrisation et désastreux pour le rendu du tatouage.  

Continuer d’hydrater après la cicatrisation

 Une fois le tatouage cicatrisé, il faut continuer de l’hydrater plusieurs fois par jour surtout les premières semaines. Ensuite une hydratation quotidienne après la douche sera suffisante

Laisser le tatouage respirer

Le tatouage doit être laissé à l’air libre au maximum. Privilégiez les vêtements en coton doux pour la peau, le synthétique peut créer des échauffements. En été, pensez à le protéger du soleil idéalement avec un vêtement en matières naturelles le temps de la cicatrisation puis avec une crème indice 50 pour la suite, c’est à dire pour la vie ! 

MON EXPÉRIENCE PERSONNELLE

La première fois que j’ai voulu tester (contre les recommandations de mon tatoueur, je précise) un soin naturel pour la cicatrisation autre que la fameuse Bepanthen, j’ai utilisé de l’huile essentielle de Tea tree diluée lourdement et approximativement dans une huile végétale d’Amande douce. J’ai appliqué mon mélange plusieurs fois par jour sur un de mes tatouages situé sur le dessus de mon poignet et volontairement pas sur celui d’à côté réalisé le même jour. Afin de pouvoir comparer, j’ai appliqué sur l’autre tatouage la crème classique.

Résultat, là ou j’ai appliqué mon mélange, la croûte s’est formée plus rapidement et a été beaucoup plus épaisse. J’ai fait une réaction, alors que j’utilisais déjà régulièrement les huiles essentielles, dont celle de Tea tree sans souci. La croûte est devenue très moche, a séché… Ce tatouage a été réalisé avec des encres noire et blanche, l’encre blanche a complètement viré au jaune… Il me reste aujourd’hui des cicatrices sur certains contours, comme des griffures de chat… Les parties tatouées à l’encre blanche ont toujours cet aspect jaunâtre… La cicatrisation du deuxième tatouage soigné avec la crème Bepanthen s’est très bien passée.

Analyse du problème  

Ce tatouage n’a pas assez été hydraté, l’huile végétale d’Amande douce était trop légère. Elle n’a pas maintenu une hydratation suffisante sur la journée. Je n’ai pas utilisé une huile essentielle adaptée. Le Tea tree aurait eu un intérêt en cas d’infection mais aucun pour la cicatrisation. J’ai mis trop d’huile essentielle de Tea tree dans mon huile végétale d’Amande douce et l’encre blanche a sûrement réagi au contact de cette huile essentielle. La cicatrisation a été trop rapide. Je vous précise que j’ai fait cette expérience avant d’être formée aux huiles essentielles et sans réellement me renseigner. J’ai depuis continué mes tatouages (sans encre blanche, au cas ou)  et appliqué la préparation ci-dessus pour les soins. Les cicatrisations se sont très bien passées, mes tatouages sont impeccables. 

A NOTER

Les conseils donnés dans cet article sont donnés à titre informatif. Ils ne se substituent en aucun cas aux conseils de votre tatoueur. Ne pas suivre ses conseils engage votre responsabilité en cas de problème de cicatrisation. Les huiles essentielles sont des extraits végétaux très concentrés en molécules aromatiques. Leur utilisation ne constitue pas une médecine douce et peut présenter des dangers.

PRÉCAUTIONS

Les précautions d’usage pour chacune des huiles ci-dessus sont mentionnées dans les monographies. Les huiles essentielles de Lavande officinale et de Bois de rose et les huiles végétales proposées ne présentent pas de contre-indications particulières aux doses physiologiques. De manière générale, il est déconseillé aux femmes enceintes, allaitantes, aux enfants et aux personnes fragiles (pathologies lourdes….) ou allergiques à l’un des composants de s’abstenir. Cela vaut aussi pour le tatouage en lui même 🙂

Les personnes avec pathologies lourdes ou complexes et les personnes fragiles doivent absolument avoir un avis médical. Une liaison avec leur médecin doit être mise en place pour utiliser les huiles essentielles. Les femmes enceintes, allaitantes et les enfants peuvent utiliser certaines huiles essentielles avec des précautions d’emploi. Certaines huiles essentielles peuvent être dermocaustiques, irritantes cutanées et respiratoires, neurotoxiques, hépatotoxiques, néphrotoxiques, photosensibilisantes, hormone like et abortives. Les huiles essentielles ne doivent pas être utilisées en continue. Des fenêtres thérapeutiques doivent être mises en place. Un usage trop répété peut entraîner une sensibilisation et une toxicité pour l’organisme.

Un grand merci pour votre lecture et à toutes les personnes qui m’ont transmis leur amour et leurs savoirs sur les huiles essentielles et qui me permettent aujourd’hui de le transmettre à mon tour…

© Crédit illustrations plantes Angela Massey


Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *